Bonjour à tous!

 

Le printemps est enfin arrivé, et malgré un vent des plus soutenu, j’ai pu régler les derniers détails cosmétiques sur mon AV68.

wp-1490451281553.jpg

Ca le fait, non?

Dans la foulée, j’ai sorti mon AV89 de son abri.

Vous vous souvenez certainement de cette acquisition, complète, mais non tournante.

Evidemment, le problème se situait au niveau de l’allumage.

J’avais, pendant l’hiver, nettoyé le carburateur et révisé la platine d’allumage.

Après remontage, je n’avais obtenu aucune étincelle. Comme vous aviez pu le noter, je n’avais pas encore touché aux rupteurs et au condensateur.

Je disposais d’un jeu de rupteurs neuf, et d’un condensateur usagé. Après avoir remplacé l’ensemble… victoire!! Le moteur démarre, mais ne prend pas les tours.

Un calage de l’allumage plus tard, la machine s’ébroue, sur un ralenti un peu chaotique. Le régime se stabilise, pour enfin aboutir à ça:

 

Ce redémarrage me permet de prédire que le début du printemps sera consacré au nettoyage et à la remise en route de la machine.

Le plus gros travail à faire est finalement de repolir le cadre du phare, fortement oxydé.

Pour le reste, il s’agira de réaliser un nettoyage approfondi, de désoxyder les jantes, et de repeindre le porte-bagage.

Les pneus sont d’époque…Ils subiront un examen approfondi.

La bête sera ensuite équipée de son tablier de protection.

Je suis convaincu qu’elle fera sensation!

 

Publicités